Premiers secours

  • Le mardi, 19 octobre 2021
  • Dans FAMILLE
  • 0 commentaire

Halli Hallo,

Je pense que l’une des pires choses qui puisse arriver à un parent, c’est de voir son enfant couché au sol, agonisant, la langue et la bouche toute bleue, la mousse sortant de la bouche et se débattant pour essayer de respirer. Ce n’est pas une scène d’un film que je raconte, c’est bel et bien une scène que nous avons vécue il y a quelques temps avec Dassi.

Je vous citais dans mon post le jour de mon anniversaire les choses que j’ai vécues depuis le début de cette année. Mais s’il y a bien une chose qui m’a le plus marquée c’est bien cet épisode.

Sans toutefois revenir sur cet instant tragique, j’aimerais vous parler de l’importance des gestes de premiers secours. Je ne sais pas pour vous, mais de toute mon enfance et adolescence au pays, je n’ai JAMAIS eu un cours, ni une démonstration des gestes de premiers secours. Comment se comporter quand on a un blessé ou accidenté grave ? Comment réagir si la grand-mère ou le grand-père tombe et se casse un pied ? Que faire si une personne fait une crise épileptique ou si un enfant malade se met à convulser ?? Comment garder son sang-froid, ne pas céder à la panique pour pouvoir réagir et faire les bons gestes qui peuvent sauver une vie ??

Les gestes de 1iers secours, je les ai appris toute jeune grâce à la télé. Vous savez toutes ces séries pour adolescents que nous regardions grâce au « câble ». La première fois que j’ai appliqué le bouche-à-bouche et le massage cardiaque, c’était au lycée lorsque je faisais la classe de 2nde. J’avais 15 ans. Une camarade de classe était tombée et ça se voyait bien qu’elle n’arrivait plus à respirer. Les autres élèves s’étaient rassemblés autour d’elle et chacun la regardait se débattre, toute seule au sol. J’ai appliqué les gestes de 1ier secours que je voyais souvent à la télé sur elle, jusqu’á ce que le service de l’infirmerie du lycée n’arrive et la prenne en charge.

Après cette épisode, au lieu d’être félicitée pour le courage que j’avais eu et qui avait peut-être sauvé la vie à cette jeune dame, j’ai eu des remarques du genre :

  • Tu n’as pas eu peur ?
  • Et si ce qu’elle a t’attrapais aussi ?? (à croire qu’un malaise est contagieux).

Il m’avait également été interdit de le faire à nouveau, et surtout pas s’il s’agissait qu’une personne âgée. Car ça pourrait être un sorcier ou une sorcière qui allait « lancer sa maladie » sur moi. Et devinez quoi ?? Je ne l’avais plus jamais refait ! Je ne me suis certes plus retrouvée dans une situation où c’était nécessaire, mais j’avoue que si ça avait été le cas, j’aurais réfléchit 2 ou 3 fois avant de me lancer. Une hésitation qui, dans le pire des cas, aurait pu être fatal.

Il y a 10 ans j’ai fait des cours de premier secours, lorsque je passais mon permis de conduire (en Allemagne) et depuis lors je suis beaucoup plus confiante lorsqu’il s’agit de les appliquer. J’ai également, avec le temps, développé des techniques propres à moi qui me permettent de rester zen,  calme  et de ne pas céder à la panique, même lorsque je me retrouve dans des situations de grand danger. Je partagerai ces techniques avec vous dans un autre post.

Je vous encourage vivement à apprendre les gestes de 1ier secours, et surtout d’apprendre aux enfants comment réagir si jamais il arrivait que papa ou maman fasse un malaise. Ils l’apprennent certes à l’école (du moins pour ceux qui vivent en occident), mais c’est toujours un plus de le leur rappeler tout le temps. Noumsi par exemple sait qu’il doit appeler le 110 si jamais il se retrouvait dans une situation pareille, et qu’il doit donner son nom, le nom de Papa (qui est plus facile à prononcer que le mien), ainsi que l’adresse de la maison. Il n’a que 5 ans certes, mais il a très bien retenu ces informations.

Il lui arrive parfois de prendre mon téléphone et de dire « mama, je peux appeler la police ? », et je dois tout le temps lui rappeler qu’on appelle pas la police par fantaisie, mais  uniquement lorsqu’on se trouve en situation de danger ou quand on a un vrai problème.

Pour revenir à Dassi, ces gestes tout simples que Fab avait appliqués sur elle avant l’arrivée des secours et du médecin urgentiste lui avaient littéralement sauvé la vie.

Prenez bien soin de vous et de votre famille.

Bisous Bisous

Nelle

aux urgencesDassi qui ne voulait pas lacher son papaaux urgences

famille enfants education danger premiers secours

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire